Comment éviter que mes destinataires ne signalent mon message comme étant un spam ?


Vous utilisez un fichier 100% opt-in, vous insérez systématiquement un lien de désabonnement, vous traitez scrupuleusement toutes les demandes de désisncription et pourtant vos envois génèrent des plaintes pour spam ?

Comment cela se fait-il alors que vous respectez la législation à la lettre ?

Voici quelques explications et mesures à prendre pour faire diminuer le taux de plaintes :

1- Rappelez à vos destinataires pourquoi ils reçoivent votre message

Ce premier conseil est crucial mais hélas trop souvent négligé.
Pourtant, il faut savoir que la raison principale pour laquelle certains abonnés cliquent sur le bouton Spam est qu'ils ne parviennent pas à faire le rapprochement entre leur inscription à un jeu-concours ou sur un site partenaire et la newsletter qui provient de chez vous. D'où la necessité de leur apporter un minimum d'explications au moyen d'une phrase introductive construite avec des champs de fusion, du style:

"Vous recevez ce message suite à l'inscription de votre adresse [E-Mail] en date du [DateInscription] sur le site partenaire [Site], inscription au cours de laquelle vous avez coché la case autorisant notre partenaire à transmettre votre adresse email à des fins de prospection commerciale en rapport avec la pêche à ligne."

Ou bien : " Vous recevez ce message consécutivement à votre inscription en date du [DateInscription] au jeu-concours [Jeu] organisé par la société [OrganisateurJeu], au cours de laquelle vous avez donné votre accord pour recevoir des publicité par email dans le domaine de la déco."
Ou encore : "Vous recevez ce message car votre adresse email [E-mail] figure dans un fichier d'adresses B-To-B constitué sous le régime de l'opt-out, commercialisé par la société X et enregistré auprès de la CNIL sous le numéro Y."

Cette phrase s'impose aussi pour les personnes qui se sont inscrites à votre newsletter sur votre propre site, ne serait-ce que pour leur "rafraîchir la mémoire" :

"Vous recevez ce message suite à l'inscription de votre adresse [E-Mail] en date du [DateInscription] sur notre site web paflechien.com".
Par ailleurs, une boîte email peut être partagée entre plusieurs personnes d'un même foyer, auquel cas tout le monde n'est pas forcément au courant d'une inscription.

2- Mettez en place le principe du double opt-in sur votre formulaire d'inscription

Cela consiste à faire valider l'inscription via un lien clicable dans un email envoyé au demandeur. Vous évitez ainsi que des petits malins n'inscrivent des personnes à leur insu !

Qu’est ce que le double opt-in ?

 

3- Vérifiez avant envoi le bon fonctionnement de votre lien de désabonnement

S'il est inopérationnel, le recours au bouton "Ceci est un spam" est souvent utilisé.
Veillez également à ce que le lien de désabonnement soit bien visible : évitez notamment de le faire figurer en tout petit ou de le mettre en gris clair sur blanc, ou encore de l'insérer 15 kilomètres après la fin de votre message !

 

4- Tenez bien compte de chaque demande de désabonnement.

OxiMailing gère pour vous les désabonnements. Cependant, vous pouvez aussi opter pour une gestion manuelle. Dans ce cas, assurez-vous de bien traiter les désabonnements rapidement et efficacement. Si votre destinataire continue de recevoir vos mails alors qu'il s'est précédemment désabonné, il risque fort de recourir au signalement de spam, et pour le coup ce sera légitime !

 

5- Ciblez bien vos destinataires

Si vos envois sont très diversifiés en termes de produits, services, activités... pensez toujours à filtrer vos destinataires en fonction des centres d'intérêts qu'ils ont exprimé au moment de leur inscription. Par exemple, si vous vendez des articles de sport, et qu'une personne s'est inscrite sur votre site en cochant la case "Tennis" dans la liste des centres d'intérêts, respectez son choix et ne lui envoyez pas une promotion sur les articles du rayon "Football". Il n'y a rien de plus dommage que de perdre un abonné à cause d'une erreur ou d'un oubli de filtrage !

 

6- Ne changez jamais la fréquence de vos envois

Si vos destinataires sont habitués à recevoir une newsletter tous les 15 jours et que subitement ils en reçoivent 3 en 5 jours, ils vont se sentir agressés et les plus virulents d'entre eux vont se "venger" en signalant votre mail comme étant un spam.

 

7- Ne commencez jamais le sujet de votre mail par Re:

Il faut absolument oublier la soi-disant "technique de Marketing" consistant à commencer le sujet du mail par "Re:", "Tr:" ou "Fwd:", pour faire croire au destinataire que vous n'êtes pas l'initiateur de l'échange d'email. Dans le même esprit, ne mettez jamais des sujets de type "Suite à votre demande de devis" (sauf si bien entendu le destinataire a réellement demandé un devis). Il arrive en effet très fréquemment que de telles méthodes donnent le sentiment au destinataire d'être pris pour un imbécile, et la réaction se traduit très souvent par un signalement de spam !

 

8- Supprimez les adresses de prospects B To B associées à des domaines génériques

Un article est dédié à cette problématique : Pourquoi est-il conseillé d'éliminer de ses fichiers les adresses emails relatives à des domaines génériques lorque l'on fait de la prospection à destination de professionnels ?

 

Ces quelques conseils suffisent à diviser le taux de plaintes pour spam au moins par 2. Il y aura néanmoins toujours des irréductibles qui cliqueront quoi que vous fassiez sur le bouton Spam. Il est vrai que certains expéditeurs peu scrupuleux se servent du lien de désabonnement davantage pour valider l'existence d'une adresse email que pour désabonner réellement... Dans tous les cas nous en tenons compte, tout comme les opérateurs qui recoivent vos mails. L'important est de rester dans des taux de plaintes les plus faibles possibles !

Nuage de tags: complaint, désabonnement, plainte, spam, spam, unsubscribe

Chuck Norris has counted to infinity. Twice.